OTAN, qui veut la paix prépare la CyberGuerre...

Rédigé par Joseph MICACCIA - -
CyberWar

Plusieurs sources fiables confirment l'imminence de la guerre numérique. A l'instar de l'OTAN, la commission européenne finalise, dans l'urgence, les textes pour conformer les actions prochaines des pays européens.

Chacun sait que ces dernières années, il y a eu bon nombres d'attaques informatiques. Officiellement d'origine inconnues pour le commun des mortels, ces attaques inquiètent les gouvernements car ils savent qui sont les instigateurs et à qui profitent ces déstabilisations qui touchent même la société civile. En effet, bon nombre d'entreprises ont coulé à cause des cyber-attaques répétées (Wanacrypt & Co.).

 


Sur le site officiel de l'OTAN, il est écrit :

  •     La cyberdéfense fait partie de cette tâche fondamentale de l'OTAN qu’est la défense collective.
  •     L'OTAN affirme que le droit international s'applique au cyberespace.
  •     La tâche principale de l'OTAN en matière de cyberdéfense consiste à défendre ses propres réseaux (y compris lors des opérations et des missions) et à renforcer la résilience dans l'ensemble de l'Alliance.
  •     En juillet 2016, les Alliés réaffirment le mandat défensif de l'OTAN et reconnaissent le cyberespace en tant que domaine d'opérations dans lequel l'OTAN doit se défendre aussi efficacement qu’elle le fait dans les airs, sur terre et en mer.
  •     Les Alliés prennent par ailleurs un engagement en faveur de la cyberdéfense en juillet 2016, afin de faire de l'amélioration de leurs moyens de cyberdéfense une priorité.
  •     L'OTAN accroît ses capacités en matière de formation, d'entraînement et d'exercices dans le domaine cyber.
  •     Les Alliés sont résolus à améliorer le partage de l'information et à renforcer l'assistance mutuelle pour prévenir les cyberattaques, en atténuer les conséquences et rétablir ensuite la situation.
  •     L'OTAN et l'Union européenne (UE) mettent actuellement en application l’arrangement technique sur la coopération en matière de cyberdéfense, qui a été signé en février 2016. Compte tenu des défis communs auxquels elles ont à faire face, l'OTAN et l'UE renforcent leur coopération en matière de cyberdéfense, en particulier dans les domaines de l'échange d’informations, de la formation, de la recherche et des exercices.
  •     L'OTAN intensifie sa coopération avec le secteur industriel, dans le cadre du cyberpartenariat OTAN‑industrie.


La politique OTAN de cyberdéfense est mise en œuvre par les autorités politiques, militaires et techniques de l'OTAN, ainsi que par les Alliés à titre individuel. Le Conseil de l'Atlantique Nord assure la supervision politique de haut niveau de tous les aspects de cette mise en œuvre. Il est informé des incidents et des cyberattaques de grande ampleur, et il exerce le rôle de principal organe de décision pour ce qui est de la gestion des crises liées à la cyberdéfense.

Même si l'OTAN a toujours assuré la protection de ses systèmes d'information et de communication, c'est au sommet de Prague, en 2002, que la cyberdéfense a été pour la première fois inscrite à son agenda politique. Les dirigeants des pays de l’Alliance réunis au sommet de Riga, en 2006, ont réaffirmé la nécessité de protéger davantage ces systèmes.

En juin 2011, les ministres de la Défense des pays de l'OTAN ont approuvé la deuxième version de la politique de cyberdéfense, qui énonce une vision des efforts coordonnés à mener en matière de cyberdéfense dans l'ensemble de l'Alliance, compte tenu de l'évolution rapide des menaces et de l'environnement technologique, ainsi qu'un plan d'action connexe pour sa mise en œuvre.

Le 17 septembre 2014, l'OTAN a lancé une initiative destinée à intensifier la coopération avec le secteur privé sur les défis et menaces en matière de cybersécurité. Le Cyberpartenariat OTAN‑industrie (NICP), entériné par les dirigeants des pays de l’Alliance au sommet du pays de Galles, a été présenté lors d'une conférence de deux jours sur la cyberdéfense tenue à Mons, en Belgique, où 1 500 responsables et décideurs industriels étaient rassemblés pour évoquer la coopération dans ce domaine. Le NCIP reconnaît l'importance de collaborer avec des partenaires de l'industrie pour permettre à l'Alliance d'atteindre les objectifs fixés dans sa politique de cyberdéfense.

Après l’annonce faite le 8 novembre 2017, les ministres de la Défense ont décidé, le 14 février 2018, d’établir le Centre d’opérations cyber au SHAPE.

 

En ce moment-même, les entreprises civiles embauchent intensivement des spécialistes pour la cyberdéfense. Les offres foisonnent...

 

...chez ORANGE...

 

...sur INDEED...

 

 

...sur le site de l'APEC...

 

 

...à la DGA...

 

 

... et même à l'ANSSI !

 

 

Les pays de l'union européenne mettent en commun leurs forces, sous l'impulsion de la France, pionnière en cybersécurité :

 

 

...et la coopération nationale pour le SENAT...

 

 

Sur le site du gouvernement, il est précisé :

"Conscient des impacts de la révolution numérique sur la sécurité des informations et des systèmes d’information, et dépendant lui-même fortement des réseaux pour la conduite de ses opérations militaires comme de ses activités quotidiennes, le ministère des Armées est en pointe dans le domaine de la cyberdéfense."

 

 

Dans "Libération", il est mentionné que :

"Repérer les intrusions informatiques, les neutraliser et riposter si besoin. C’est la mission confiée au général Olivier Bonnet de Paillerets, à la tête du commandement de la cyberdéfense et de ses 3 000 cybercombattants."

 

"Les echos" ajoutent :

"1.000 soldats rejoindront les nouveaux combattants de la cyberdéfense. Les opérateurs télécoms sont appelés à coopérer."

 

Et l'Allemagne s'active aussi, comme en témoigne EURACTIV ALLEMAGNE :

"L’armée allemande a fait l’objet de 284 000 attaques informatiques au premier trimestre 2017. Pour y remédier, la première unité de cyberdéfense du pays est désormais officiellement en fonction."

 

Dominique Filippone précise dans "LeMondeInformatique.fr" :

Le projet de loi de programmation militaire 2018 (pour les 2019-2025) doit être soumis au Parlement cet été. Des moyens supplémentaires consacrés à la cyberdéfense de la France sont prévus dont 1 000 cybersoldats en plus d'ici 2025, ainsi que la livraison de drones, et des nouveaux satellites de surveillance et d'écoute.

 

 

Et, pendant ce temps, les survivalistes fignolent tranquillement leurs bunkers, très luxueux pour les plus aisés.

 

 

 

Are you ready ?

 

 

...A vos claviers, citoyens !...

 

#CyberProtection

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Article du 1er avril...

...Have a nice day!

 


Update 2018.04.14 : article prémonitoire ? Amaaaaazing!

La réalité dépasse le virtuel...

#ComprendreUnPeu



 

 

Sources :

https://cyberdefense.orange.com/fr/pourquoi-nous-rejoindre/nos-offres-demploi/
https://www.indeed.fr/Emplois-Cyber-D%C3%A9fense
https://cadres.apec.fr/liste-offres-emploi-cadres/8_____________offre-d-emploi.html?motsCles=ORANGE%20CYBERDEFENSE
https://www.defense.gouv.fr/dga/recrutement2/recrutement-cyberdefense
http://www.consilium.europa.eu/fr/policies/cyber-security/
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-cyberdefense-europeenne-la-france-en-pointe_2652972.html
http://www.eurocloud.fr/cyber-securite-entre-autonomie-strategique-europeenne-souverainete-nationale/
https://www.senat.fr/rap/r07-449/r07-4495.html
https://www.mag-securs.com/news/id/36097/la-commission-europeenne-propose-la-creation-d-une-nouvelle-agence-de-cyber-securite-europeenne.aspx
https://www.frstrategie.org/publications/notes/2018-annee-charniere-pour-l-europe-dans-le-cyber-01-2018
https://www.nato.int/cps/fr/natohq/topics_78170.htm
https://www.taurillon.org/l-europe-de-la-securite-et-de-la-defense-expliquee
https://sd-magazine.com/avis-experts/cyberdefense-cybersecurite-cybercriminalite-legislateur-se-mobilise
https://encrypted.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiOlK_C_LHaAhUCNxQKHVLCDiQQFgg-MAI&url=https%3A%2F%2Fwww.defense.gouv.fr%2Fcontent%2Fdownload%2F149570%2F1496328%2Ffile%2FCyberd%25C3%25A9fense%2520et%2520cybers%25C3%25A9curit%25C3%25A9%2520au%2520sein%2520des%2520institutions%2520de%2520l%255C%2527UE.pdf&usg=AOvVaw3rN155Juo1YXZf0_xULG_P

 

 

Les commentaires sont fermés.